Normativité et infidélités du milieu : actualités biologiques de Canguilhem - ENS - École normale supérieure Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2022

Evidence based medicine: what it is and what it isn't

Normativité et infidélités du milieu : actualités biologiques de Canguilhem

Maël Montévil

Résumé

Le concept de normativité est central pour Canguilhem, notamment à partir du normal et du pathologique 2. L'idée centrale de Canguilhem, sur cette question, est que le normal, au sens d'une norme statistique dans une population, ne peut pas être le bon critère pour le médecin, car il n'a pas de réel sens biologique ou médical : l'homme moyen n'existe pas. Ainsi, certaines personnes ont un situs inversus, l'inversion de la gauche et de la dropite dans la disposition des organes. Cette situation n'est en rien pathologique, mais alors la position moyenne des organes n'a pas vraiment de sens, car le coeur est à gauche, le plus souvent, ou à droite, mais jamais entre les deux. A fortiori, la santé n'est pas donnée par le normal en ce sens. Au contraire, ce qui compte centralement pour la santé, c'est la capacité du vivant à être normatif, c'est-à-dire à redéfinir ses normes, notamment face aux infidélités du milieu. A partir du moment où l'on accepte que le vivant est normatif, le médecin doit en effet ultimement se concentrer sa pratique sur les normes individuelles, et leurs changements que le soin facilite. Cette thèse, écrite en 1943, a été percutée par le développement de la synthèse moderne, point de vue où comme l'écrit Lenny Moss, « le théâtre de l'adaptation est passé de celui des histoires de vie individuelles, c'est-à-dire des ontogénies, à celui des populations sur plusieurs générations, c'est-à-dire des phylogénies » 3. La synthèse moderne concerne prioritairement l'évolution, mais elle s'est accompagnée de la révolution de la biologie moléculaire, où l'organisme est vu comme déterminé par ses gènes, détermination sous la forme d'un programme, par analogie avec l'informatique alors émergente. D'un point de vue plus pratique, la biologie moléculaire considère qu'au niveau de l'organisme, l'ADN est en quelque sorte comme le premier moteur immobile d'Aristote, au sens où tous les changements des organismes doivent en provenir. Ces perspectives sont donc antithétiques par rapport aux travaux de Canguilhem : niveau des populations opposé au niveau de l'individu et normativité de l'organisme opposé à sa passivité incarnée par le déterminisme génétique dans la synthèse moderne. Qu'en est-il donc aujourd'hui? Le concept de normativité est-il toujours pertinent pour la biologie et la médecine, et peut-il contribuer aux débats contemporains? 2 Médecine Lucien Sfez argumente à la fin des années 90 que les discours autour des biotechnologies et de la santé prennent la forme de discours utopiques 4, l'idée étant alors que la santé pourrait
Fichier principal
Vignette du fichier
2023-Montevil-Canguilhem-actualite-normativite.pdf (213.91 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03907247 , version 1 (19-12-2022)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03907247 , version 1

Citer

Maël Montévil. Normativité et infidélités du milieu : actualités biologiques de Canguilhem. La philosophie et ses dehors, 2022. ⟨hal-03907247⟩
55 Consultations
32 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More